Enseignement de spécialité Cinéma audiovisuel

Le Lycée Michelet propose plusieurs formations artistiques, permettant échanges et enrichissements mutuels.  

L’une des formations proposées concerne le Cinéma-Audiovisuel. Elle s’adresse à tous les élèves de troisième qui sont intéressés par le cinéma, que ce soit par son aspect technique, culturel, ou esthétique…
Il est dispensé par une équipe de plusieurs enseignants.
Un partenariat actif avec l’Association Eidos est mis en place pour la partie pratique de l’enseignement.
L'enseignement de cinéma audiovisuel 5h

  Les élèves s’initient à l’écriture cinématographique et à celle du maniement du matériel. Ils approfondissent leurs connaissances pratiques et théoriques ébauchées en classe de seconde et commencent à découvrir les exercices du baccalauréat.Ils sont accompagnés par l’Association Eidos et plusieurs enseignants.

En première

 Les élèves qui poursuivent dans la section Cinéma-audiovisuel vont dans une Première Littéraire. 

Même s’il est préférable d’avoir suivi l’enseignement de cinéma en seconde, il est possible de rejoindre cette section après n’importe quels enseignements d’exploration.

 
En terminale
En classe de terminale, les élèves préparent leur examen. La notion théorique de montage est centrale , ils reçoivent un enseignement  théorique (articulé autour d’un programme et des exercices écrits) et  pratique puisqu’il doivent préparer un court-métrage qu’il présenteront à l’oral. Les travaux de groupes favorisent  l’autonomie  et la capacité des élèves à travailler ensemble.
Ils sont accompagnés par l’Association Eidos et plusieurs enseignants.

Un ciné-club, fonctionnant de façon hebdomadaire, tantôt  proposé au lycée, tantôt à l'auditorium de l’IUFM, permet aux élèves de cette section d’élargir leur  culture cinématographique de façon guidée et raisonnée.
Après le baccalauréat Cinéma-audiovisuel, les élèves peuvent poursuivre dans le domaine de l’audio-visuel, soit en se tournant vers des formations plus techniques (sons, images) ou artistiques en se dirigeant vers des écoles de cinéma. Ils peuvent également, riches d’une culture et d’une ouverture au domaine de la communication par les images et le son, aborder un cursus littéraire (communication), de journalisme, voire juridique…
 


  

 

 

 

 



 

 
 

 

Modifier le commentaire 

par Gilles Guymare le 10 févr. 2014 à 08:47

haut de page